Mis à jour le 17/09/2018

Contenu

Fièvre catarrhale ovine (FCO) : Quels animaux vacciner ?

Depuis le 1er janvier 2018, l’ensemble du territoire continental est réglementé vis-à-vis des sérotypes 4 et 8 de la FCO. Si la circulation des bovins, des ovins et des caprins est libre sur le territoire continental, leur sortie du territoire peut nécessiter le recours à la vaccination. Par ailleurs, au vu des analyses des foyers de FCO sérotype 4 détectés en Corse, l’attention des éleveurs de petits ruminants est appelée sur l’existence de signes cliniques dans ces élevages. La reprise de l’activité vectorielle en France continentale pourrait conduire à un même constat dans les élevages ligériens à l’automne 2018.

Vaccination des bovins destinés aux échanges et à l’exportation

La vaccination, quel que soit le sérotype, est facultative et à la charge des éleveurs mais les doses vaccinales 4 et 8, achetées par l’État, et non utilisées à ce jour, sont mises à disposition des éleveurs gratuitement jusqu’à épuisement des stocks.

- Au sein de l’Union Européenne, seuls les animaux vaccinés contre les sérotypes 4 et 8 sont éligibles aux échanges. Des accords bilatéraux avec l’Espagne et l’Italie, permettent d’expédier des animaux vers ces deux pays dans des conditions allégées :

  • Pour l’Espagne, le départ des animaux peut s’effectuer sans vaccination après le dépistage négatif des animaux préalablement protégés des vecteurs par un insecticide autorisé. Le transport des animaux doit s’effectuer dans des moyens de transports désinsectisés.
  • Pour l’Italie, les animaux doivent être vaccinés contre le seul sérotype 8. L’Italie accepte également les veaux nés de mère vaccinée contre le sérotype 8. Le transport des animaux doit s’effectuer dans des moyens de transports désinsectisés.

- En ce qui concerne l’exportation vers les Pays-Tiers, l’exigence sanitaire varie en fonction des destinations.

  • Pour l’Algérie, pour être exportables, les animaux doivent être vaccinés soit contre les 2 sérotypes de FCO, soit uniquement contre le sérotype 4 pour les animaux placés en quarantaine. Dans les 2 cas, les autorités algériennes exigent la réalisation d’un test de dépistage négatif avant le départ des animaux.
  • Pour les autres destinations, la Direction Départementale de la Protection des Populations doit être consultée préalablement à toute exportation.
Vaccination des troupeaux ovins et caprins contre le sérotype 4

L’attention des éleveurs ovins et caprins est appelée sur les résultats de l’analyse des foyers confirmés en Corse en 2017. Cette analyse montre que le nombre de foyers cliniques dans ces élevages n’est pas négligeable, notamment dans les élevages ovins.

Il appartient à chaque éleveur qui souhaiterait mettre en place une vaccination contre le sérotype 4 de la FCO de se rapprocher dans les meilleurs délais de son vétérinaire sanitaire. Ce dernier sollicitera des doses vaccinales actuellement mises à disposition gratuitement par l’État, et programmera la vaccination des animaux.

Pour les petits ruminants, la vaccination nécessite une seule injection.

>