Actualités

Contenu

Bilan la manifestation du 22 octobre 2016 à Saint-Etienne

 

Au-delà des mesures préventives qui avaient été annoncées, le préfet de la Loire a mis en place un dispositif important composé d’unités de la direction départementale de la sécurité publique, de renforts des départements de la région, d’unités de forces mobiles ainsi que d’un hélicoptère, afin de prévenir les troubles graves annoncés par les manifestants qui avaient décidé de braver l’interdiction de la manifestation, même confirmée par le tribunal administratif de Lyon.

Ce dispositif important a permis de sanctuariser le centre de Saint-Étienne ainsi que l’ensemble des cibles que s’étaient fixées les manifestants. Toute tentative de s’opposer à la « déambulation » ou d’interpeller sur le champ des manifestants aurait immanquablement conduit à des échauffourées voire des combats de rue, ce que souhaitaient ces manifestants et qui auraient générés des dégâts beaucoup plus importants et éventuellement des blessures.

Ce dispositif n’a malheureusement pas permis d’éviter un certain nombre de dégradations tout au long du parcours emprunté par les manifestants, ni la mise à sac du siège du parti socialiste.

Néanmoins, les services d’intervention et d’enquêtes sont actuellement au travail sous la direction du parquet pour exploiter les images de la vidéoprotection et celles prises par l’hélicoptère de la gendarmerie, sachant toutefois que c’est un travail qui s’annonce long, la plupart des manifestants étaient déguisés, cagoulés et masqués et une part importante d’entre eux venait de départements autres que celui de la Loire.

Tout sera mis en œuvre pour que les auteurs de ces actes de vandalisme inqualifiables et inexcusables puissent être identifiés et déférés à la justice.

Avant la manifestation, 6 personnes ont été retenues pour contrôle d’identité et 75 ampoules de peinture ont été appréhendées.

Le tribunal administratif de Lyon a rejeté la requête des organisateurs de la manifestation et ainsi confirmé la légalité de l’arrêté préfectoral