Actualités

Contenu

Équipements énergétiques : la vigilance est de mise !

 

Le marché de l’habitat, au vu des différents types d’aides financières (crédit d’impôt transition énergétique, certificat d’économie d’énergie…), est un marché porteur, très convoité par les professionnels intervenant dans le domaine de l’amélioration et de la rénovation énergétique.

Ce secteur suscite de nombreuses plaintes auprès de la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP) qui déplore les pratiques commerciales suivantes :

  • Certains « professionnels » peu scrupuleux démarchent téléphoniquement les particuliers prétextant qu’ils sont mandatés par EDF ou par la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) ou par une commission d’enquête photovoltaïque. Or, EDF et la CRE alertent les consommateurs sur leur site internet respectif, et dénoncent ces pratiques commerciales qui usurpent leur identité. De plus, la commission d’enquête photovoltaïque n’existe pas.
  • Les démarcheurs se présentent également sous couvert d’un bureau d’étude ; de ce fait, ils n’avouent pas leur véritable nature commerciale auprès des particuliers. Le consommateur, en recevant un technicien à son domicile, pense compléter un simple dossier de candidature. Or, en signant les documents qui lui sont présentés, il est déjà engagé dans une démarche commerciale.
  • Les démarcheurs mettent régulièrement en avant que cet investissement n’aura pas d’impact sur le pouvoir d’achat du consommateur. Or, une installation photovoltaïque représente un coût financier et un endettement conséquent. La méfiance s’impose face à des discours trop prometteurs tant en termes énergétiques qu’en termes économiques.
  • Ces « professionnels » contactent également les clients déjà équipés en photovoltaïque et leur affirment qu’ils ne sont plus couverts par la garantie décennale du fait de la défaillance de leur précédent installateur. Cette affirmation est erronée, la garantie décennale est maintenue en cas de faillite.
  • Au domicile du consommateur, les démarcheurs peu scrupuleux antidatent les contrats. Parfois, ils ne laissent aucun double des documents signés. Ils évoquent aussi le fait que le dossier sera soumis à une commission pour acceptation du projet : ce qui a pour effet de retarder le délai de rétractation du consommateur.

La DDPP tient à rappeler que le consommateur dispose d’un droit de rétractation de 14 jours, au titre de l’article L.221-18 du code de la consommation. Tout abus et pratique commerciale répréhensible peuvent être signalés à la DDPP de la Loire, à l’adresse suivante : 10 rue Claudius Buard, 42014 SAINT-ETIENNE (tél : 04 77 43 44 44)

Le consommateur, s’il est intéressé par une installation photovoltaïque, peut prendre conseil auprès des associations suivantes :

ALEC 42, 9 rue Emile Combes, 42000 SAINT-ETIENNE (tél : 04 77 42 65 10)

HESPUL, 14 place Jules Ferry, 69006 LYON (tél : 04 37 47 80 90)