Actualités

Contenu

INFLUENZA AVIAIRE H5N8

 

Passage en risque élevé sur l’ensemble du territoire métropolitain - Extension des mesures de confinement à toutes les communes de la Loire

 

L’évolution rapide de la situation sanitaire de l’influenza aviaire H5N8 en France et en Europe, a conduit le Ministère en charge de l’agriculture à relever le niveau de risque vis-à-vis de la maladie au niveau "élevé" sur l’ensemble du territoire métropolitain.

L’influenza aviaire H5N8 est une maladie animale infectieuse, virale, très contagieuse chez les volailles. Elle affecte tous les oiseaux chez lesquels elle peut provoquer, des atteintes importantes pouvant aboutir rapidement à la mort.

Toutes les espèces d’oiseaux, domestiques ou sauvages, sont sensibles à cette maladie. Les oiseaux migrateurs constituent aujourd’hui dans la Loire le vecteur principal de diffusion du virus. Il appartient à tous les détenteurs de volailles de mettre en place des mesures de protection complémentaires pour limiter l’introduction du virus dans leur élevage.

Depuis le 6 décembre 2016, sur l’ensemble du département de la Loire :

Les oiseaux quelle que soit l’espèce, doivent être confinés (rentrés en bâtiments) ou protégés par des filets sur les parcours extérieurs.

  • - Les détenteurs non commerciaux (basses-cours) ne peuvent pas déroger à la claustration ou à la protection par des filets de leur volaille.
  • - Les éleveurs professionnels peuvent bénéficier d’une dérogation sous condition. Les éleveurs concernés par une demande de dérogation sont invités à se rapprocher de leur vétérinaire sanitaire.

Les marchés de volailles et les rassemblements sont interdits. Une dérogation peut être accordée sous les conditions suivantes :

Pour les marchés aux volailles, la présentation simultanée de volailles par plusieurs détenteurs sur le même marché est possible sous réserve :

  • - de limiter le nombre d’exposants à 5,
  • - de ne pas exposer les oiseaux à l’extérieur,
  • - de proscrire la présentation de palmipèdes,
  • - d’une autorisation de la direction départementale de la protection des populations (DDPP)
  • - de séparer physiquement les exposants, à défaut une distance de 100m est à respecter.

Pour les rassemblements (concours et expositions) des dérogations pourront être accordées par la DDPP aux conditions suivantes :

  • - d’organiser les présentations d’oiseaux, obligatoirement en bâtiment fermé,
  • - de n’accepter dans ces manifestations que des oiseaux réputés élevés en volières.

Les organisateurs concernés par une demande de dérogation sont invités à se rapprocher de la direction départementale de la protection des populations

Les lâchers de gibiers et mouvements d’appelants sont interdits. Une dérogation peut être accordée par la direction départementale de la protection des populations (DDPP) pour les lâchers de faisans et de perdrix sous les conditions suivantes :

  • - ne pas détenir de palmipèdes
  • - respecter les mesures de bio sécurité
  • - faire réaliser une visite vétérinaire dans les sept jours précédant le lâcher
  • - pratiquer les lâchers en dehors des zones de chasse du gibiers d’eau

La mise en œuvre de ces mesures est essentielle pour éviter l’installation de ce virus sur notre territoire et protéger les élevages contre le risque qu’il représente.

Les éleveurs concernés par une demande de dérogation sont invités à se rapprocher de leur vétérinaire sanitaire.