Contenu

Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

 

Cette année, le contexte de confinement a malheureusement accentué les tensions familiales, conduisant à une augmentation des violences (les signalements sur la plateforme en ligne « Arrêtons les violences » ont augmenté de 15% depuis le 30 octobre).

 

Cette journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes constitue pour nous l’occasion de mettre en lumière le travail de femmes victimes, de femmes qui acceptent de témoigner, de partager leur expérience, de condamner les violences, des femmes qui veulent se reconstruire. Pour la première fois une campagne de communication a été mise en œuvre grâce au collectif du 25 novembre, avec la participation de 3 artistes : Martine Vaz, Gaelle Boissonnard et Azote. Avec leur soutien, 20 femmes, victimes de violence, des affiches ont été créées pour dénoncer les violences qu’elles ont subies. Percutantes, colorées parfois, sombres souvent. Elles mettent des mots, des images sur des sujets encore très tabous tels que le viol.

Voir les affiches : affiches 8 (format pdf - 1011.5 ko - 25/11/2020)

Des dispositifs gratuits d’aide et d’urgence sont disponibles à toute heure pour les victimes et témoins de ces violences.


Quels sont ces dispositifs ?

  • - Pour recevoir de l’aide et de l’écoute : le 3919, Violences Femmes Info, numéro anonyme et gratuit, disponible tous les jours de 9h à 21h
  • - Pour effectuer un signalement en ligne, anonyme et gratuit : la plateforme arretonslesviolences.gouv.fr est disponible 24h/24 7j/7
  • - Pour toute urgence : le 17 (accessible par téléphone) et le 114 (par SMS), également disponibles tous les jours, 24h/24.

En cas d’urgence, il n’y a évidemment pas besoin d’attestation de déplacement pour fuir.

Vous souhaitez aider ?

Diffusez autour de vous ces dispositifs d’aide qui peuvent sauver des vies.

Consulter le dossier de presse : dossier de presse violences faites aux femmes 25 novembre 2020 (format pdf - 2.2 Mo - 25/11/2020)