Contenu

La fièvre West Nile

 

La fièvre de West Nile est une maladie infectieuse virale transmise principalement par les moustiques.
Les oiseaux sont le principaux réservoir du virus. Les moustiques jouent un rôle de porteurs (vecteurs) transmettant le virus depuis un oiseau infecté à l’homme, à d’autres oiseaux et animaux.

Au même titre que l’homme, les équidés sont des hôtes accidentels du virus West Nile. L’infection est habituellement asymptomatique. Toutefois l’homme et le cheval peuvent exprimer cliniquement la maladie.

Chez l’homme lorsque des signe cliniques sont présents, il s’agit d’un syndrome grippale non spécifique, mais dans les rares cas, une atteinte neurologique grave peut survenir.

La détection des cas cliniques équins révèle la circulation virale et permet d’informer les populations humaines exposées.

Chez le cheval les principaux signes cliniques sont les suivants :

  • perte d’appétit, dépression
  • ataxie, contraction musculaire
  • paralysie partielle, cécité apparente
  • mouvement d’appui de la tête, grincement des dents
  • démarche en cercle

La fièvre de West Nile chez les équidés est une maladie à déclaration obligatoire.
Toute suspicion est à déclarer soit à son vétérinaire, soit à la Direction Départementale de la Protection des Population (DDPP).

Le cheval est considéré comme un cul de sac épidémiologique, il ne transmet pas la maladie à l’homme.

A lire :
http://www.respe.net/articlebulleti...
Fièvre de West Nile (format pdf - 603.1 ko - 17/09/2018)