Contenu

La police de la chasse

Les missions de police sont remplies par :



l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage


Il s’agit d’un établissement public national créé en 1972, placé sous la double tutelle des ministres en charge de l’environnement et de l’agriculture.
Il intervient à plusieurs niveaux : recherche et missions techniques, police de l’environnement en général et de la chasse en particulier,organisation de l’examen du permis de chasser.

Les actions menées par l’ONCFS en matière de police de la chasse :

  • sécurité en action de chasse (information, armes chargées sur les routes, marques fluorescentes…)
  • mode et moyens de chasse : utilisation des véhicules, téléphones …
  • limitation des agrainages clandestins
  • lutte contre le braconnage de nuit
  • contrôle des plans de chasse « Grands Gibiers » : cerfs, chevreuils, sangliers, mouflons et chamois
  • lutte contre la destruction d’espèces protégées ; contrôle d’établissements en lien avec la faune et la flore. (zoos, cirques ….)
  • contrôle des élevages de gibier
  • participation à la lutte contre les atteintes de l’environnement : contrôle des engins motorisés en milieu naturel, écobuages, feux en plein air….
  • police de la pêche
  • reprise, capture, sauvetage d’animaux (sauvages ou domestiques)


L’association des gardes-chasse particuliers


Les détenteurs de droits de chasse peuvent s’adjoindre les services de gardes-chasse particuliers qui assurent également les missions de surveillance du territoire et de lutte contre le braconnage. Ces gardes suivent une formation spécifiques, sont commissionnés par le représentant des détenteurs des droits de chasse (président d’association de chasse par exemple) et sont assermentés.


Les louvetiers

Les lieutenants de louveterie sont des personnes bénévoles, nommés par le préfet sur proposition du directeur départemental des territoires et sur avis du président de la fédération départementale des chasseurs. Ils sont assermentés.