Contenu

Les cartes de bruit stratégiques des grandes infrastructures de transport terrestre

Les cartes de bruit stratégiques des grandes infrastructures sont issues de la directive européenne n° 2002/49/CE du 25 juin 2002 sur l’évaluation du bruit dans l’environnement. Elles modélisent les nuisances sonores générées par les infrastructures de transport supportant des trafics supérieurs à 3 millions de véhicules par an (8 200 véhicules/jour) ou 30 000 trains par an (82 trains/jour) et évaluent la population touchée. Elles sont un préalable à la réalisation des plans de protection du bruit dans l’environnement (PPBE) et à la détermination des points noirs du bruit. Elles doivent être révisées tous les 5 ans.

Compte-tenu de l’étendue des territoires concernés et de la méthode utilisée, recommandée par l’Europe, ces cartes proposent une approche macroscopique de la réalité mais elles ne peuvent prétendre correspondre à la réalité.


Arrêté préfectoral en vigueur

Les cartes de bruit stratégiques des grandes infrastructures de la Loire ont été révisées en 2018 et font l’objet d’un arrêté préfectoral n° DT-18-0994 du 7 décembre 2018 (format pdf - 373.2 ko - 12/12/2018) portant publication des cartes de bruit stratégiques des infrastructures de transports terrestres du département de la Loire pour la 3ème échéance (trafic annuel supérieur à 3 millions de véhicules et 30 000 passages de trains).


Représentation graphique

Une représentation graphique de ces cartes est consultable aux adresses suivantes, selon les voiries concernées :
* Autoroutes concédées A89 et A72
* Autoroutes non concédées : A47 et A72
* Routes nationales
* Routes départementales
* Voiries communales
* Voies ferrées


Principe d’élaboration des cartes de bruit

Les cartes de bruit sont établies, avec les indicateurs harmonisés :
- « Lden » (indicateur représentatif du niveau moyen sur l’ensemble des 24 heures de la journée)
- « Ln » (indicateur représentatif du niveau sonore moyen pour la période 22 h - 6h).

Les niveaux de bruit sont évalués au moyen de modèles numériques intégrant les principaux paramètres qui influencent le bruit et sa propagation (vitesse, type d’enrobé acoustique, murs anti-bruit, …).


Résumés non techniques

Les résumés non techniques sont disponibles ci-après :
- réseau routier non concédé : résumé non-technique CEREMA (format pdf - 1.7 Mo - 12/12/2018)
- réseau autoroutier : résumé non technique Vinci Autoroutes - ASF (format pdf - 1.9 Mo - 12/12/2018) et résumé non technique ASF (format pdf - 801.7 ko - 12/12/2018)


Comment lire les cartes ?

La lecture de la carte ne peut pas être comparée à des mesures de bruit sans un minimum de précautions, mesures et cartes ne cherchant pas à représenter les mêmes effets. Il s’agit dans la carte d’essayer de représenter un niveau de gêne. La carte de bruit dû aux trafics routiers et ferroviaires permet d’évaluer sur un territoire donné l’exposition au bruit induite par les trafics routiers et ferroviaires. Les niveaux de bruit sont exprimés en Lden (jour, soir, nuit), indicateur de gêne donnant un poids plus important le soir (+ 5dB(A)) et la nuit (+ 10 dB(A)) au niveau de bruit. Ce n’est donc pas un niveau de bruit réel ou mesuré (comme le Laeq) mais une indication pondérée.