Contenu

Les cartes de bruit stratégiques

Les cartes de bruit permettent de représenter des niveaux de bruit dans l’environnement, mais également de dénombrer les populations exposées et les établissements d’enseignement et de santé impactés. Les cartes de risque potentiel d’exposition au bruit permettent aux gestionnaires des voiries de quantifier les nuisances sonores afin d’établir, dans un deuxième temps, des plans de prévention du bruit dans l’environnement (PPBE).
Les seuils à partir desquels ces cartes de bruit doivent être élaborées sont :

Jusqu’en 2013, les voies routières et autoroutières empruntées par plus de 6 millions de véhicules par an (soit 16 400 véhicules par jour) et les voies ferrées comptant plus de 60 000 passages de train par an (soit 164 passages de train par jour).

Pour la 2éme échéance 2013/2017, les voies routières empruntées par plus de 3 millions de véhicules par an (soit 8200 véhicules par jour) et les voies ferrées comptant plus de 30 000 passages de train par an (soit 82 passages de train par jour).

S’agissant des agglomérations :
Jusqu’en 2013, celles qui, au sens de l’INSEE comptent plus de 250 000 habitants et, pour la 2 ème échéance 2013/2017, celles de plus de 100 000 habitants Cf Decret_2006-361-24mars_2006_ (format pdf - 58.2 ko - 23/12/2013)

Les cartes de bruit sont élaborées par l’État pour les grandes infrastructures routières, autoroutières et ferroviaires et par les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) ou communes pour les grandes agglomérations.


Principe d’élaboration des cartes de bruit

Les cartes de bruit sont établies, avec les indicateurs harmonisés :
« Lden » (indicateur représentatif du niveau moyen sur l’ensemble des 24 heures de la journée) et
« Ln » (indicateur représentatif du niveau sonore moyen pour la période 22 h - 6h).
Les niveaux de bruit sont évalués au moyen de modèles numériques intégrant les principaux paramètres qui influencent le bruit et sa propagation (vitesse, type d’enrobé acoustique, murs anti-bruit, …).


Contenu des cartes pour le département de la Loire

L’Arrêté Préfectoral N° DT 13-1070 du 9 décembre 2013 (format pdf - 1 Mo - 23/12/2013) approuve les cartes de bruit 2éme échéance des infrastructures de transports terrestres et ferroviaires sur le département de la Loire :

Cartes des zones exposées au bruit des grandes infrastructures de transport selon les indicateurs Lden et Ln par paliers de 5 en 5 dB(A) (carte de type A)
Cartes des secteurs affectés par le bruit définis par l’arrêté préfectoral du classement sonore (carte de type B)
Cartes des zones ou le valeurs limites sont dépassées selon les indicateurs Lden (68dbaA)) et Ln (62db(A)) (carte de type C)


Cartes de bruit 2ème échéance

- routes nationales
- autoroutes non concédées A72- A47
- autoroutes concédées - A72 - A89 antenne Balbigny
- voiries départementales
- voiries communales
- voies ferrées



Cartes de bruit 3ème échéance





Comment lire les cartes ?

La lecture de la carte ne peut pas être comparée à des mesures de bruit sans un minimum de précautions, mesures et cartes ne cherchant pas à représenter les mêmes effets. Il s’agit dans la carte d’essayer de représenter un niveau de gêne. La carte de bruit dû aux trafics routiers et ferroviaires permet d’évaluer sur un territoire donné l’exposition au bruit induite par les trafics routiers et ferroviaires. Les niveaux de bruit sont exprimés en Lden (jour, soir, nuit), indicateur de gêne donnant un poids plus important le soir (+ 5dB(A)) et la nuit (+ 10 dB(A)) au niveau de bruit. Ce n’est donc pas un niveau de bruit réel ou mesuré (comme le Laeq) mais une indication pondérée.


Les rapports de synthèse

Réseau routier non concédé : national - départemental - communal (format pdf - 341 ko - 23/12/2013)
Réseau routier concédé A72 - A89 - 1/3 (format pdf - 9.6 Mo - 23/12/2013)
Réseau routier concédé A72 - A89 - 2/3 (format pdf - 9.6 Mo - 23/12/2013)
Réseau routier concédé A72 - A89 - 3/3 (format pdf - 9.7 Mo - 23/12/2013)
Réseau ferroviaire (format pdf - 1019.4 ko - 23/12/2013)


Le PPBE

Le Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement (PPBE) vise à prévenir les effets du bruit, à réduire, si nécessaire, les niveaux de bruit, ainsi qu’à protéger les zones calmes.
Il recense les mesures prévues par les autorités compétentes pour traiter les situations identifiées par les cartes de bruit et notamment lorsque des valeurs limites sont dépassées ou risquent de l’être.