Actualités

Contenu

Présentation du plan local d’actions pour le logement et l’hébergement des personnes défavorisées

 

Ce plan a pour ambition de favoriser l’accès et le maintien dans le logement des ménages les plus démunis.

 

Fabien Sudry, préfet de la Loire, en qualité de co-pilote du Plan Local d’Action pour le Logement et l’Hébergement des Personnes Défavorisées (PLALHPD), et en lien avec Bernard Bonne, président du Conseil Départemental, ont présenté le dispositif de ce plan, et le travail engagé en lien avec les partenaires.

En 2015, on estime en France que 3,5 millions de personnes sont en situation de mal logement. Les capacités d’accueil en logement social ou hébergement se trouvent saturées : 1,8 millions de ménages attendraient une proposition dans le parc social et seule une demande d’hébergement sur quatre serait prise en compte par le 115.

La situation de la Loire, quant à elle, est toute en contraste avec ces données. On considère que seulement 1 demande sur 2 de logement social ne serait pas satisfaite contre 1 sur 5 dans le Rhône par exemple.

On considère aussi que le dispositif d’hébergement d’urgence répond de façon globalement satisfaisante aux demandes pour des personnes en situation régulière. On mesure une vacance importante dans les 58,000 logements sociaux ce qui démontre que l’offre de logements est quantitativement suffisante.

On note un faible nombre de recours des personnes au dispositif dit de droit au logement opposable (environ 50 recours par an), ce qui montre bien que le droit au logement, que l’accès au logement est possible sans grande difficulté pour tous les ligériens, et parmi eux pour les personnes les plus défavorisées.

Alors pourquoi un plan local d’action pour le logement des personnes défavorisées ?

Le plan constitue également un document de référence pour l’ensemble des acteurs intervenant dans le domaine du logement et de l’hébergement des personnes défavorisées.

Il vise, pour la période 2015-2019, à coordonner l’action, les moyens et les compétences des différents partenaires pour améliorer les réponses apportées pour nos concitoyens les plus en difficulté sur un champ d’intervention diversifié, tel que je l’ai rappelé tout à l’heure, allant de l’accès au maintien par le logement, en passant par l’hébergement et la lutte contre l’habitat indigne et la précarité énergétique.

Issu de la fusion du plan départemental d’accueil, d’hébergement et d’insertion (PDAHI) et du plan départemental d’actions pour le logement des personnes défavorisées (PDALD), ce nouveau document s’appuie sur les acquis et atouts issus des précédents dispositifs en faveur des ménages défavorisés, tout en recherchant à en améliorer leur fonctionnement pour une meilleure efficience en faveur des ménages ligériens les plus modestes.

Au titre de l’année 2015, ce sont près de 20 millions d’euros qui ont été mobilisés par l’Etat, à travers ses différents services (DDCS, DDT, ANAH) pour répondre aux besoins des ménages les plus en difficulté sur l’accès, le maintien au logement, l’hébergement et le traitement de l’habitat indigne et énergivore.

Tous les détails dans le dossier de presse accessible ci-dessous :
DOSSIER_PRESSE_PLALPHD (format pdf - 268.4 ko - 11/02/2016)