Actualités

Contenu

Signature de convention de participation citoyenne avec St-Chamond et La Ricamarie

 

Il s’agit d’organiser, avec l’appui et sous le contrôle de la police nationale, la remontée par les habitants d’informations utiles à la prévention ou à l’enquête sur les faits délictueux de leur quotidien.

 

Un protocole de participation citoyenne a été signé entre les maires des communes de Saint-Chamond et de La Ricamarie, le préfet de la Loire, le procureur de la République près le Tribunal de grande instance de Saint-Étienne et la directrice départementale de la sécurité publique.

La démarche de « participation citoyenne » consiste à sensibiliser les habitants en les associant à la protection de leur propre environnement ;

La connaissance par la population de son territoire et par conséquent des phénomènes de délinquance susceptibles de s’y produire permet de développer un mode d’action novateur d’information des forces de l’ordre.

Empruntant la forme d’un réseau de solidarité de voisinage constitué d’une ou plusieurs chaînes de vigilance structurées autour d’habitants d’une même rue ou d’un même quartier, le dispositif doit permettre d’alerter la police nationale de tout événement suspect ou de tout fait de nature à troubler la sécurité des personnes et des biens dont ils seraient les témoins.

Ce dispositif n’a pas vocation à se substituer à l’action de la police nationale.
Par conséquent, cela exclut l’organisation de toutes patrouilles ou intervention hors le cadre de crimes ou de délits flagrants (article 73 du code de procédure pénale).

Le dispositif vise à :

  • rassurer la population ;
  • améliorer la réactivité de la police nationale contre la délinquance d’appropriation ;
  • accroître l’efficacité de la prévention de proximité.

Avec l’accord du procureur de la République près le tribunal de grande instance de Saint-Étienne, le maire peut implanter aux entrées de lotissements, quartiers et rues participant à l’opération une signalétique pour informer les personnes qu’elles pénètrent dans un domaine où les résidents sont particulièrement vigilants et signalent aux forces de sécurité toute situation qu’ils jugent anormale.