I - La directive européenne inondation : enjeux pour le territoire

Les inondations en France

En France, entre 1982 et 2010, les inondations ont fait plus de 200 victimes et généré plus de 20 milliards d’euros de dommages.
Il s’agit certes de crues meurtrières et extrêmement coûteuses, mais aucune n’a été aussi catastrophique que les crues historiques des deux derniers siècles (crues de 1840, 1856, 1910 notamment).
Ce constat, également partagé par les États membres de l’Union Européenne, a conduit cette dernière a adopter une Directive européenne, dite directive « inondation ».
(2007/60/CE du 23 octobre 2007)

Les objectifs de la Directive Inondation

La directive Inondation vise à réduire les conséquences négatives sur la santé humaine, l’environnement, le patrimoine culturel et l’activité économique liées aux inondations en établissant un cadre pour l’évaluation et la gestion des risques d’inondations.
Elle demande aux États membres d’identifier et de cartographier les territoires à risque important (TRI) et d’établir un plan de gestion des risques d’inondation (PGRI) à l’échelle de chaque grand bassin tous les six ans.
Les PGRI sont opposables aux documents d’urbanisme et aux décisions administratives dans le domaine de l’eau.

La directive Inondation dans la Loire : déclinaison

Le département de la Loire est concerné par trois territoires à risques importants d’inondation (TRI) : TRI de Saint Etienne (rivières l’Ondaine et le Furan), le TRI de Lyon (rivière le Gier) et le TRI de Roanne (fleuve Loire).