Pass vaccinal

Le « pass vaccinal », mode d’emploi

Depuis ce lundi 24 janvier, il est obligatoire pour les personnes de 16 ans et plus dans les lieux accueillant du public. Explications.

Qu’est-ce que le « pass vaccinal » ?

Le « pass vaccinal » consiste en la présentation de l’une de ces quatre preuves :

  • certification de vaccination (schéma vaccinal complet, dose de rappel comprise dans le délai imparti pour les personnes à partir de 18 ans et 1 mois qui y sont éligibles)
  • certificat de rétablissement de plus de 11 jours et moins de six mois
  • certificat de contre-indication à la vaccination


Où est-t-il exigé ?

Il remplace le « pass sanitaire » pour les plus de 16 ans dans les lieux recevant du public (à l’exception des établissements de santé et sociaux) :

  • bars et restaurants (à l’exception de la restauration collective, de la vente à emporter de plats préparés et de la restauration professionnelle routière et ferroviaire )
  • activités de loisirs (cinémas, musées, théâtres, enceintes sportives, salles de sport et de spectacle…)
  • foires, séminaires et salons professionnels
  • grands magasins et centres commerciaux (par décision du préfet)
  • transports interrégionaux (avions, trains, bus)

Tout comme le « pass sanitaire », le « pass vaccinal » s’applique pour le public comme pour les personnes qui travaillent dans les lieux où il est obligatoire. Le pass sanitaire demeure toutefois actif pour les jeunes de 12 à 15 ans