Fête musulmane du sacrifice 2024 (Aïd el-Kébir ou Aïd al-Adha)

Mis à jour le 11/06/2024

Cette fête doit se dérouler dans le respect des réglementations sanitaire, environnementale, commerciale en vigueur ainsi que dans le respect des réglementations relatives à la protection animale.
À cet égard, il est rappelé :
    • que l’abattage de moutons et de bovins en dehors d’un abattoir agréé est interdit de tout temps ;
    • que la vente ou cession à titre gratuit de moutons à des particuliers est interdite du 25 mai au 23 juin 2024 inclus, en application de l’arrêté préfectoral du 16 mai 2024 ;
    • que le transport des moutons par un particulier est interdit du 25 mai au 23 juin 2024.

Pour les particuliers désirant effectuer une commande pour l'Aïd al-Adha,

  • Pour réserver à l’avance le mouton vivant qui sera abattu, il convient de le faire dans le cadre d’une filière régulière (détenteur déclaré à l’établissement de l’élevage). Chaque animal doit être identifié par un repère agréé sur chaque oreille. Seul l’éleveur lui-même ou un transporteur spécialisé peuvent assurer le transport du mouton jusqu’à un abattoir agréé, et ce dans des conditions conformes au bien-être animal. L’animal pourra être récupéré après inspection vétérinaire et estampillage de la carcasse. Le numéro du repère permettra de récupérer la carcasse de l’animal qui aura été choisi sur pied.
  • Pour l’achat d’une carcasse d’un animal abattu rituellement, toujours vérifier que l’estampille vétérinaire est bien présente. Plusieurs solutions sont possibles pour cet achat :
  • faire appel à une des boucheries spécialisées en viande hallal du département ;
  • commander son animal dans une filière autorisée (super et hypermarché, site internet de la grande mosquée de Lyon….) 
  • contacter notamment les établissements ou associations de la Loire suivants :
Commune Société Téléphone Adresse Types d’animaux
Andrézieux-Bouthéon Abattoir de Proximité d’Andrézieux-Bouthéon (APAB) 06.98.40.80.28

​Rue Amélia Earhart

​42160 Andrézieux-Bouthéon

​Ovins
​La Talaudière SOCIETE LA BOUCHERE 04.77.53.35.09

171 Allée de la Halle

42350 la Talaudière

​Ovins
Feurs SOCIETÉ FORÉZIENNE D’ABATTAGE 04.77.26.40.22

​58 rue de la Loire

​42110 Feurs

Bovins uniquement, fournis par l’abattoir.
Charlieu Abattoir agréé de Charlieu 04.77.60.04.97

​ZI. Route de Saint Bonnet

​42190 Charlieu

Ovins
Saint-Étienne Association cultuelle des musulmans de Montreynaud st Étienne ACMMSE

06.63.19.11.59

06.34.56.03.10

6 rue du moulin perrault 42000 Saint-Étienne Ovins

Il convient de prendre directement et au plus tôt, contact avec ces établissements pour toute réservation.

Enfin, il est rappelé que des pratiques alternatives au sacrifice sont possibles : don ou offrande.

Pour les éleveurs souhaitant vendre des moutons à des particuliers

Les éleveurs concernés devront préalablement se rapprocher des abatteurs pour disposer d’un créneau horaire en fonction du nombre de moutons à abattre, et auront la responsabilité d’acheminer ou de faire acheminer les moutons à l’abattoir où la carcasse sera à retirer par le client à l’heure convenue avec le responsable de l’abattoir. Il est rappelé que l’abattage peut s’échelonner sur deux ou trois jours.

Par ailleurs, des prestations d’abattage rituel pour l’Aïd sont proposées dans des abattoirs des départements voisins. Pour le Rhône : abattoirs de Corbas, Saint-Romain de Popey, abattoir temporaire de Givors. Pour la Haute-Loire : abattoirs de Brioude et Polignac. Pour l’Ardèche : abattoirs d’Aubenas et Annonay.

Point d’attention : certains établissements ne fonctionnent pas le dimanche.

Les sanctions

Le respect de la réglementation sera cette année encore une priorité des services de l’État. À ce titre, ils relèveront tout constat de manquement. Il est rappelé que :

  • le transport d’animaux vivants dans des conditions ne satisfaisant pas à leur bien-être est une infraction punie d’une amende de 750 € ;
  • le recours à l’abattage hors abattoir est un délit réprimé par une peine de 6 mois d’emprisonnement et 15 000 € d’amende. De plus, il fait encourir des risques sanitaires aux consommateurs - puisque la viande et les abats consommés ne seront pas issus de carcasses d‘animaux inspectées par les services vétérinaires de la DDPP Direction départementale de la protection des populations - et présente des risques au regard de la santé animale, de la protection animale, et de la protection de l’environnement.