Communiqué de presse : Violences urbaines dans la nuit du 30 juin au 1er juillet 2023

Mis à jour le 01/07/2023

Des violences urbaines se sont à nouveau produites dans la nuit du 30 juin au 1er juillet dans plusieurs villes de la Loire, notamment dans le centre-ville de Saint-Étienne, mais aussi dans les vallées du Gier, de l’Ondaine ainsi qu’à Roanne.

Alexandre Rochatte, préfet de la Loire avait pris un arrêté préfectoral d'interdiction de manifestations et de rassemblements revendicatifs sur la commune de Saint Etienne le 30 juin 2023 entre 18h et 24h. Néanmoins, environ 400 personnes se sont rassemblées à partir de 20h15 dans le centre-ville de Saint Etienne. Très rapidement, des petits groupes d'individus, encagoulés ou masqués, se sont formés et ont commis jusqu’à 5 heures du matin toute une série d'exactions dans l’hyper centre mais aussi dans quelques quartiers de la ville.

 

Outre le pillage systématique d’un certain nombre de commerces, ces fauteurs de trouble ont commis de très nombreuses dégradations et incendies de biens publics et privés. Du mobilier urbain, des véhicules et de nombreuses poubelles ont été incendiés tout au long de leur parcours. Les 200 policiers et gendarmes mobilisés ont procédé à l’interpellation de 37 (bilan réactualisé) auteurs de violences urbaines.

Alexandre Rochatte, préfet de la Loire, condamne avec la plus grande fermeté ces nouvelles violences et dégradations commises.

Ces violences ont fait 8 blessés parmi les forces de l'ordre qui ont essuyé à chacune de leurs interventions des tirs de mortiers et des jets de cocktail Molotov.

 

Le préfet salue la maîtrise, le sang-froid et la fermeté avec lequel les policiers et les gendarmes ont répondu à ces agissements inacceptables, et remercie les policiers et agents municipaux présents pour renforcer l’action des services de sécurité publique.

Le préfet de la Loire tient également à saluer l'action résiliente des 250 sapeurs-pompiers, engagés cette nuit, et qui ont été la cible systématique de tirs de mortiers lors de leurs interventions, retardant ainsi l’extinction des nombreux incendies allumés par les auteurs de violences urbaines.

Le préfet de la Loire appelle chacun au calme et à la responsabilité.