Communiqués 2022

Contenu

Influenza aviaire : la France passe du niveau de risque « négligeable » à « modéré »

 

Influenza aviaire : la France passe du niveau de risque « négligeable » à
« modéré » et renforce les mesures de prévention.

 

Pendant l’été, plusieurs centaines d’oiseaux morts du virus de l’Influenza Aviaire Hautement Pathogène ont été recensés, principalement sur le littoral ouest de la France. Le virus s’est toutefois également propagé à l’intérieur du territoire et, au 2 octobre, on dénombrait 18 foyers en élevages, concernant 11 départements. Notre région n’est pas épargnée avec, dans le département de l’Ain, 2 foyers traités dans des élevages situés en zone humide et 3 cas dans la faune sauvage.

De plus, la baisse des températures et le début des migrations font craindre une augmentation du risque de contamination des élevages.

Au vu de cette évolution défavorable de la situation vis-à-vis de l’Influenza Aviaire, le ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire a, par arrêté du 29 septembre 2022, augmenté le niveau de risque à « modéré » sur tout le territoire national.

Ce niveau de risque impose la mise en place de mesures visant à protéger les élevages avicoles et à renforcer la surveillance dans l’avifaune.
Depuis le 2 octobre 2022, dans les 123 communes du département de la Loire situées en zone à risque particulier (listées ici), des mesures de biosécurité renforcées sont obligatoires et s’ajoutent aux mesures générales :

  • La mise à l’abri des volailles, quelle que soit l’espèce ;
  • L’interdiction des rassemblements de volailles ;
  • L’interdiction de sortie d’oiseaux pour participer à des rassemblements d’oiseaux hors de ces communes ;
  • L’interdiction des transports et lâchers de gibiers (sauf dérogation) ;
  • L’interdiction de l’utilisation d’appelants.

Dans les autres communes du département, les règles générales et permanentes de biosécurité sont inchangées et s’appliquent pour tout détenteur d’oiseaux :

  • Surveiller quotidiennement les oiseaux et les volailles ;
  • Héberger les volailles dans des enclos fermés en séparant les canards des autres volailles ;
  • Distribuer toute nourriture et eau à l’intérieur ;
  • Ne pas utiliser des eaux de surface pour le nettoyage et l’abreuvement des animaux ;
  • Protéger les aliments et les litières ;
  • Ne pas épandre des fientes ou fumiers non assainis ;
  • Mettre en place, pour les élevages professionnels, un plan de biosécurité et suivre une formation.

Des contrôles seront réalisés sur le respect des mesures applicables du fait de l’élévation du niveau de risque et une réduction des indemnisations en cas de foyer et de non-respect par les éleveurs des règles en vigueur sera mise en œuvre.
L’influenza aviaire hautement pathogène est une maladie animale infectieuse, virale, très contagieuse, qui affecte les oiseaux.

Pour rappel, l’influenza aviaire n’est pas transmissible à l’homme par la consommation de viande, œufs, et plus généralement de tout produit alimentaire à base de volaille.

Pour en savoir plus :
la liste des 123 communes du département de la Loire situées en zones à risque particulier
https://agriculture.gouv.fr/influenza-aviaire-les-mesures-de-biosecurite-pour-lesoperateurs-professionnels-et-les-particuliers