Médaille de la sécurité intérieure

Mis à jour le 08/04/2024
[Illustration 1]
© Médaille de la sécurité intérieure échelon bronze
Cette distinction est destinée à récompenser les services particulièrement honorables, notamment un engagement exceptionnel, une intervention dans un contexte particulier, une action humanitaire ou l’accomplissement d’une action ponctuelle ou continue dépassant le cadre normal de service, rendus par toute personne, au cours de sa carrière ou dans le cadre d’un engagement citoyen ou bénévole, pour des missions ou actions signalées relevant de la sécurité intérieure.
Ce champ couvre notamment les domaines de la sécurité publique, de la sécurité civile, de la sécurité routière et, plus largement, les politiques publiques mises en œuvre par le ministère de l’Intérieur (corps préfectoral, administration centrale et territoriale, immigration, intégration, asile…).

Échelons

  • Bronze
  • Argent
  • Or

Le choix de l'échelon est déterminé en fonction de la nature des mérites à récompenser.

La médaille de la sécurité intérieure peut être décernée au titre d'un événement ponctuel. En ce cas, une agrafe commémorant cet événement est créée par arrêté ministériel et apposée sur le ruban.

Dates des promotions

  • 1er janvier
  • 14 juillet

Proposition

Les chefs de service sont sollicités par le cabinet du préfet afin de recueillir leurs propositions.

Conditions d'attribution

L'attribution de cette médaille n'exige aucune condition d'ancienneté, le choix de l’échelon étant déterminé en fonction de la nature des mérites à récompenser et sur le fondement d’un rapport circonstancié et motivé.

Sont jugés recevables les dossiers tendant à récompenser des actions revêtant un éclat particulier, et non des carrières administratives ou des engagements associatifs dans la durée.

Les récipiendaires sont de nationalité française ou étrangère et interviennent à titre professionnel ou bénévole, dans les domaines suivant :

  • la défense des institutions et des intérêts nationaux
  • le respect des lois
  • le maintien de la paix et de l’ordre public
  • la protection des personnes et des biens
  • la prévention, la médiation, la lutte contre l’exclusion, l’aide aux victimes ou l’aide au bénéfice d’une action humanitaire.

À noter que les actions pouvant justifier de l’octroi de la médaille de la sécurité intérieure ne doivent pas avoir fait l’objet d’une récompense pour acte de courage et de dévouement et doivent être récents et revêtir des actions datant de deux ans au plus.

Les bénéficiaires peuvent notamment être :

  • des personnels relevant du ministère de l’intérieur ;
  • des personnels civils et militaires, professionnels ou volontaires, placés pour emploi sous l’autorité du ministère de l’Intérieur ;
  • des policiers municipaux ;
  • des volontaire ou bénévoles qui œuvrent dans des associations pour des missions relevant de la sécurité intérieur ;
  • des personnes, françaises ou étrangères, s’étant distinguées par une action relevant de la sécurité intérieure.

La médaille de la sécurité intérieure peut également être décernée à titre posthume (échelon or) aux personnes tuées dans l'accomplissement de leur devoir et qui sont reconnues dignes de recevoir cette distinction.

Attribution

La médaille de la sécurité intérieure est décernée par le ministre de l'Intérieur et des Outre-Mer.

Chaque titulaire de la médaille de la sécurité intérieure reçoit un diplôme.

Démarches à suivre pour proposer un candidat :

Le préfet du département de résidence du candidat est compétent pour l’instruction du dossier.

La notice, accompagnée de la carte d’identité du proposant, doit être adressée au cabinet du préfet, bureau représentation de l’État et affaires réservées, par voie postale ou via l’adresse électronique pref-decorations@loire.gouv.fr.

***

Pour toutes informations complémentaires

2 avenue Charles de Gaulle – 42000 Saint-Étienne / pref-decorations@loire.gouv.fr