Communiqués 2022

Contenu

Mise en place du plan de résilience dans la Loire

 

Dans le cadre du déploiement du plan de résilience dans le département, Catherine Séguin, préfète de la Loire, a réuni le 18 mars les représentants des filières potentiellement concernées et impactées par les conséquences de la crise russo-ukrainienne. À l’issue de cette rencontre, trois groupes de travail ont été
constitués, dédiés l’un à l’agriculture, les deux autres au BTP et à la métallurgie, secteurs d’activité les plus directement et immédiatement impactés. Ce vendredi 15 avril, le groupe de travail dédié à la métallurgie était le dernier à se réunir.

Ces trois instances, réunissant les représentants des filières et les services de l’État, doivent permettre de partager des éléments de diagnostic sur les difficultés rencontrées en exerçant une veille constante, d’assurer le bon déploiement et la réussite des mesures de soutien prévues notamment dans le cadre du plan de résilience, et de détecter les entreprises en difficulté financière et nécessitant un accompagnement spécifique et urgent.

Les situations des entreprises connaissant des difficultés signalées par les groupes de travail sont examinées par la cellule opérationnelle de suivi du comité départemental d’examen des problèmes de financement des entreprises (COS-CODEFI), instance composée des services et des opérateurs de l’État sous la présidence de la préfète (Direction départementales de l’Emploi, du Travail et des Solidarités, Direction Départementale des Finances Publiques, Banque de France, URSSAF, Banque Publique d’Investissement, procureur de la République et tribunal de commerce), qui pourra déterminer des mesures spécifiques permettant une amélioration de leur situation économique et financière.

Enfin, les représentants des filières potentiellement concernées et impactées par les conséquences de la crise russo-ukrainienne seront régulièrement réunies par la préfète, afin de s’assurer de la réussite du plan de résilience et d’en diffuser les actualités.

Les trois groupes de travail dont le dernier à se réunir, le 15 avril, était consacré à la métallurgie, ont posé un premier diagnostic des conséquences de la crise russo-ukrainienne sur le tissu économique et productif ligérien : hausse des prix des matières premières et des énergies, difficultés d’approvisionnement, manque de visibilité sur l’activité à long terme.

Le plan de résilience économique et social vise à répondre de manière territorialisée aux situations d’urgence, en accompagnant les entreprises par la prise en charge de certaines de leurs dépenses contraintes et en renforçant leurs trésoreries. Il complète l’action du plan de relance en faveur de la souveraineté industrielle et alimentaire de la France.

Les trois groupes de travail ont prévu de se réunir de nouveau au cours du mois d’avril.

cp mise en place du plan de resilience dans la loire (format pdf - 81.8 ko - 10/05/2022)